Maison du Chemin de la Liberté

L’Association a le plaisir de pouvoir de nouveau organiser ses randonnées commémoratives du 7 au 10 juillet 2022.

Venez marcher sur les traces de ceux qui refusaient l’oppression nazie durant le dernier conflit mondial.

Retrouvez toutes les informations ainsi que le bulletin d’inscription ici:

 
 
Le Chemin de la Liberté
Tout au long de notre histoire les Pyrénées ont toujours été un lieu de passage et de migrations des peuples.

Durant la seconde guerre mondiale, la chaîne des Pyrénées n'échappa à sa vocation de voie de communication et les itinéraires de franchissement empruntés tout au long des siècles furent utilisés par les candidats à l'évasion de notre territoire national.

Ils ont été 33 000 à tenter cette aventure pour :
• rejoindre les Forces Françaises Libres.
• fuir le nazisme et la répression contre les juifs.
• rejoindre leurs pays et reprendre l'engagement contre le nazisme (pilotes et militaires alliés abattus au-dessus de notre territoire).

En janvier 2001, les mairies de Sort et de Saint-Girons ont signé une convention transfrontalière afin de réaliser ensemble le projet du "Chemin de la Liberté". La ville de Sort a ainsi aménagé dans une ancienne prison, située dans une chapelle gothique, un musée en mémoire des évadés qui ont été capturés par la Guardia civil.

Le point de départ du Chemin des Évadés à Saint-Girons et son point d'arrivée à Sort nous rappellent que cette frontière a été le repère, durant la guerre civile espagnole et durant la seconde guerre mondiale, de personnes à la recherche de la liberté. C'est un message de paix et de liberté pour les générations futures.

Au travers de cette épopée, "La Maison du Chemin de La Liberté" à Saint-Girons a pour but de faire revivre, comprendre et ressentir la réalité de la guerre à toutes les générations des visiteurs afin de préserver la paix pour notre avenir.

Pour atteindre cet objectif, cette maison est organisée de la manière suivante :

La Maison du Chemin de la Liberté• Une exposition au rez-de-chaussée permettant de relater :
- le contexte du conflit.
- les populations essayant de franchir les Pyrénées.
- les passeurs, environ 2 000, qui permirent ces passages (la moitié y laissa la vie).
- l'histoire plus particulière du Couserans qui offrit des axes de franchissement très fréquentés.
Les divers réseaux Anglais, Belges, Américains, Français qui s'implantèrent en particulier en Ariège pour acheminer les personnels et les renseignements vers l'Espagne et les alliés.

• Une banque de données implantée sur une vaste mezzanine permettant d'effectuer des recherches approfondies et plus personnelles. Cette vaste mezzanine permet également de présenter des expositions temporaires et d'effectuer des conférences ou des colloques sur des thèmes plus spécifiques.

Horaires d'ouverture
Du lundi au jeudi
13h30 - 17h15
Vendredi
13h30 - 17h00

English spoken | Se habla Español
La Maison du Chemin de la Liberté
Ancienne gare
09200 Saint-Girons
Tél : 05 61 66 35 68 - https://www.chemindelaliberte.fr clic
L'association Chemin de la Liberté
Président : M. Guy SERIS
Siège social : La Forge
Rue du Roy 09140 Seix
Presó Museu Camí de la Llibertat
8 Plaça Sant Eloi
25560 Sort (Espagne)
http://camidelallibertat.cat clic